Mobile Navigation

VirtaMed News

back to news overview back to news overview

La France prépare un programme éducatif national de simulation en arthroscopie: « La quête du geste parfait »

December 07, 2017
Depuis le 1er novembre 2017 en France, tous les internes en chirurgie sont tenus à suivre une formation sur simulateur. Pour déterminer la meilleure approche en arthroscopie, le Collège Français des Chirurgiens Orthopédiques et Traumatologues (CFCOT) mène une étude nationale sur les méthodes de formation en arthroscopie, en collaboration avec la Société Francophone d’Arthroscopie (SFA) et la sociéte VirtaMed. La deuxième série de données sera collectée lors d’une tournée dans plusieurs hôpitaux universitaires, en terminant par le congrès de la Société d’Orthopédie de l’Ouest (SOO) organise à Rennes du 28 au 30 juin 2018.

(Mis à jour le 23 mars 2018)

En novembre 2016, le Parlement français a adopté une réforme qui réduit le temps de l’internat et fixe une limite maximale des heures de travail hebdomadaires pour les internes de toutes les disciplines médicales. La réforme a également introduit un mandat prescrivant une formation par simulation à tous les internes en chirurgie. Les simulateurs de réalité virtuelle, comme le ArthroS™ de VirtaMed, permettront d’accélérer la courbe d’apprentissage et contribueront ainsi à maintenir la qualité de formation tout en respectant ces nouvelles directives.

La France est le premier pays au monde à fixer un objectif aussi ambitieux pour les internes au début de leur spécialisation. Les associations médicales qui se bat pour standardiser la formation chirurgicale saluent ce mandat qui soutient leur objectif commun d’améliorer la sécurité des patients en garantissant des normes de compétences mesurables pour tous les médecins.

L’étude menée par la CFCOT et la SFA, soutenue par VirtaMed, vise à développer un programme éducatif efficace basé sur le niveau de compétence en arthroscopie. Cette étude de portée nationale a été développée afin de fournir des informations supplémentaires appuyant les données déjà existantes sur la formation par simulation. Les organisateurs évalueront les compétences techniques acquises par des internes au cours des différents programmes de formation offerts par leur hôpital universitaire régional. Les internes des hôpitaux universitaires de Nancy, Amiens, et Bordeaux pourront suivre la formation sur le simulateur ArthroS™ de VirtaMed, tandis que les autres se concentreront sur des méthodes d’apprentissage plus traditionnelles telles que l’entraînement sur cadavres, les box trainers, les vidéos, le e-learning, ou des cours théoriques.

La première évaluation des 116 internes en orthopédie a été terminé en mi-janvier, et l’analyse des données menée jusqu'à maintenant promet des résultats intéressants concernant cette importante population de novices. La seconde ’évaluation prévue pendant trois semaines en juin 2018 retournera à Marseille, Lyon, Nancy, Paris, Amiens, et Bordeaux. Les dernières données seront collectionnées à Rennes, où la tournée s’achèvera au congrès de la Société d’Orthopédie de l’Ouest (SOO). Cette deuxième série de données permettra de souligner l’impact de la simulation en réalité virtuelle au sein du programme éducatif chirurgical, par vis-à-vis de méthodes d’apprentissage traditionnelles.

« Nous sommes heureux de voir la France prendre l’initiative d’adopter des développements technologiques si innovatifs pour la formation médicale », déclare Dr. Martina Vitz, responsable de la formation et de l’enseignement chez VirtaMed qui soutient la formation sur le simulateur.

En plus de mener à bien cette étude pionnière, la CFCOT, à travers le système de simulation ArthroS™ de VirtaMed vise à souligner l’importance de la simulation de réalité virtuelle comme outil formatif au niveau national. « Nous avons besoin des nouvelles technologies pour répondre aux besoins de formation des étudiants et respecter les nouvelles normes de sécurité », rapporte Paul Walbron, interne aux Hôpitaux de Nancy en Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, qui dirige l’étude nationale avec le soutien du président de la CFCOT, Pr. Hervé Thomazeau et le président de la SFA, Pr. François Sirveaux. « L’objectif de la formation par simulation est le même que tout enseignement chirurgical : la quête du geste parfait », conclut Mr. Walbron.

Simulateurs de formation médicale

Améliorez l'enseignement médical dispensé par votre hôpital ou centre de formation avec nos simulateurs de réalité virtuelle : une formation médicale efficace dans un environnement sans risque.

Dr. Martina Vitz, Paul Walbron et Isabel Gauggel
VirtaMed ArthroS™